J'ai enfin décidé de m'attaquer au patron de veste Topaze publié par Histoire de Coudre.

C'est un patron de petite veste en jeans que j''avais commandé en même temps que celui de la jupe Sélénite, à la sortie de celle-ci. Ca fait donc plusieurs mois qu'il est dans mon ordi mais bon, ça me faisait un peu peur : une veste en jeans, quoi !

J'ai trouvé un coupon de jean assez fin et légèrement extensible, pas très cher, et je me suis lancée. Impression du patron pdf, découpage, scotchage, décalcage, coupage du tissu, bref, la routine maintenant.

Comme d'habitude, je ne tombe pas pile poil sur une taille et j'ai décalqué mon patron en 42 pour le haut et en rejoignant à un intermédiaire entre le 44 et le 46 à partir de la taille.

Je n'ai pas tenté le diable et pour cette version, les surpiqures sont ton sur ton. Mais je trouve que je m'en suis plutôt bien sortie alors la prochaine fois, j'utiliserai un fil contrasté (oui, il y aura très certainement une prochaine fois !).

J'ai été surprise, j'ai trouvé la couture de cette veste  globalement plutôt facile, avec le pas à pas détaillé et très bien illustré d'Histoire de Coudre.

J'ai juste eu quelques difficultés sur les points suivants :

1/ Les marques de la poche poitrine sont mal positionnées ou elles sont trop courtes de 2 cm. Si on aligne les marques, les poches ne dépassent pas de 2 cm comme indiqué dans le pas à pas (et ensuite, elles ne s'alignent pas aux autres pièces). J'ai donc positionné les poches pour qu'elles dépassent de 2 cm, sans tenir compte des marques.

2/ Je n'ai pas assez dû tendre la pièce de l'empiècement devant  parce qu'il me manquait 1 cm en largeur pour l'aligner avec les pièces en dessous : la faute aux surépaisseurs des pièces du dessous ? à un mauvais respect des marges de couture ? Bref, j'ai recoupé les empiècements un peu plus large pour bien tomber. Du coup, j'ai un peu élargi la patte de boutonnage.

3/ La pose du col. L'indication dit que les extrémités du col doivent dépasser de 1 cm d'un angle et en fait, il ne faut pas. Il faut être pile-poil sur l'angle pour le prendre en sandwich après. Sinon le col reste "en l'air" sur 1 cm à ses deux extrémités. J'avoue, je n'ai pas décousu, j'ai bidouillé pour que le bout du col ne soit pas en l'air mais du coup, il va trop oin sur la patte de boutonnage et les exrémités se chevauchent si je ferme le premier bouton. Comme je ne le ferme pas, ça ira comme ça ...

Mais sinon, cette veste a été un vrai plaisir à coudre et les finitions intérieures sont très bien. avec le surfilage et les surpiqure qui permettent de maintenir les marges de couture en place.

Et en plus, elle est pile poil à ma taille !

 

topaze1

topaze2

topaze3

topaze4

topaze5

topaze6

topaze7

Patron : Veste Topaze, Histoire de Coudre, taille 42 en haut puis entre 44 et 46 à partir de la taille.
Tissu : Jeans un peu extensible, Destock Tissus à Brest
Boutons : pressions métalliques couleur laiton, Rascol