maelle10

Avant de commencer à papoter couture, je vous souhaite à toutes (et tous, on ne sait jamais) une très belle année 2017 à vous et à vos proches : la santé bien sur, c'est la base, et également de jolis bonheurs dans la vie quotidienne et de beaux projets couture ! Aux parents d'adolescents, je souhaite une année ... euh ... paisible (c'est bien comme souhait, non ?).

L'HISTOIRE

Mais revenons à nos moutons : j'avais cousu une première version de ce sweat en jersey kibrille mais il était trop petit pour moi (arghhh ! frustration) ! Après quelques retouches, il était parfait pour Fifille qui voulait justement un sweat loose : à voir en cliquant ici. Ca m'a un peu consolée mais bon ... Heureusement que j'avais ce joli tissu kibrille qui serait parfait pour une nouvelle version à ma taille. Un espèce de tricot fin, à l'envers tout doux, acheté à Mamzelle Fourmi lors de son dernier destockage à Nantes.

Le S de Sweat, est une lettre de l'expression "Bonne Résolution" et il me permet de participer au dernier défi de Filante dont le rendu était prévu le 1er janvier (oui, je sais, je suis en retard, je commence bien l'année !).

LE PATRON

Il s'agit du sweat à manches raglan Maëlle du livre Coudre le stretch de Marie Poisson.

maelle0

Il est présenté avec plusieurs variantes : col rond ou col V, manches longues ou 3/4, plusieurs longueurs de buste et finitions par ourlet ou par des bandes en bas des manches et des poignets.

Les tailles vont du 34 au 52. Il existe bien sur un tableau des mensurations mais également, pour chaque modèle, un tableau des dimensions du vêtement fini pour permettre de comparer les dimensions du vêtement à un vêtement qui vous va bien, c'est ce que recommande Marie Poisson.

Il existe une ligne pour allonger ou raccourcir le buste en fonction de la stature (les patrons sont prévus pour une stature de 1,68 m).

Les marges de 7 mm sont comprises.

LA REALISATION

Pour ma première réalisation, je n'avais pas comparé les dimensions du vêtement fini à un sweat qui me va bien car je n'ai pas ça dans ma garde-robe. Je m'étais fiée au tableau des mensurations et avait en conséquence coupé en 42 poitrine rejoignant le 46 à la taille et aux hanches. A l'essayage j'était très étriquée aux emmanchures.

Cette fois-ci, j'ai comparé le tableau des dimensions du vêtement fini avec les dimensions d'un gilet en polaire qui me va et j'ai coupé tout en 44 (dans le commerce, je fais un 42-44 en haut). J'ai oublié de modifier la stature (je fais 1,60 m). J'ai pris la longueur moyenne de buste. A l'essayage, j'ai finalement raccourci de 4 cm. Et je suis à l'aise au niveau des emmanchures et de la carrure. Par contre, je ne peux pas porter un t-shirt à manches longues en dessous mais c'est peut-être plutôt lié au tissu utilisé qui est très fin (on voit même sur les photos qu'il est un peu transparent, dommage).

La dernière fois, j'avais aussi eu un problème sur la longueur de manches. Pourtant, j'ai vérifié, j'avais bien pris les manches longues. Cette fois, j'ai pris les manches longues également, mais je n'ai pas recoupé le surplus comme proposé pour une finition avec bande aux poignets. Et, avec l'ajout des bandes poignet, c'est parfait. Si vous voulez coudre la version avec simple ourlet en bas des manches, je vous invite donc à rajouter de la longueur.

J'ai assemblé mon sweat avec ma toute belle et toute nouvelle surjeteuse. J'ai réussi à trouver mes réglages de tension et de différentiel mais, au bout d'un moment, j'avais le fil du boucleur inférieur (réglé avec une tension plus élevée) qui s'entortillait et finissait par se bloquer autour du guide avant le disque de tension. J'ai bien râlé, ré-enfilé plusieurs fois, changé le cône par un autre cône identique et finalement changé par un cône d'une autre marque et ça a été réglé à ce moment là. Si ça vous évoque des choses, n'hésitez pas à faire part de votre retour d'expérience, je suis toute ouïe.

Pour finir, avec ce sweat kibrille et celui cousu auparavant pour Fifille (kibrille également), je participe au concours de duos de Thread & Needles, pour le fun car ce sont des projets tout à fait modestes même si nous sommes toutes les deux ravies de nos sweats kibrillent.

Photos en intérieur pas terribles mais avec ces températures, pas question d'aller dehors. Pour le côté kibrille, j'espère que vous me ferez confiance.

maelle11

On voit bien que le tissu est fin et transparent : on voit mon débardeur et mon pantalon (Safran de Deer & Doe : top confort).

maelle12

maelle13

maelle14

maelle15

Pour l'encolure, j'ai triché, j'ai assemblé à la machine à coudre avant de repasser avec la surjeteuse (on voit un peu que ça brille).

Je vous avoue qu'il a fallu tirer pas mal et que j'ai eu du mal à la faire régulière. D'ailleurs, elle ne l'est pas : j'ai essayé de rattraper le coup avec la surpiqure et ça le fait à peu près.

maelle16

maelle17

Et l'intérieur tout doux et tout surjeté :

maelle18

Comme proposé par Christelle Beneytout lors de mon cours, il y a plusieurs couleurs de fils : seul le fil de l'aiguille gauche est ton sur ton avec le tissu car c'est le seul susceptible de se voir de l'extérieur. Les autres sont de couleurs proches (deux sont blancs). Ca permet de ne pas acheter 4 cônes de chaque couleur et éventuellement de disposer de plus de couleurs différentes.

maelle19

Patron : Sweat Maëlle, Coudre le Stretch, taille 44 longueur moyenne raccourcie de 4 cm pour mon 1,60 m, manches longues non raccourcies pour l'ajout des bracelets de manche
Tissu : jersey maille kibrille, Mamzelle Fourmi