Avant de vous présenter mes nouvelles réalisations, je voulais vous souhaiter une très belle année 2018 : santé, bonheurs petits et grands, épanouissement professionnel, jolies cousettes, je vous laisse piocher ce qui vous fait plaisir ;-)

J'espère que vous continuerez à être au rendez-vous de mes articles et que nous pourrons poursuivre nos échanges si enrichissants. C'est grâce à vous et à vos conseils que je progresse alors n'hésitez pas à me dire sincèrement ce que vous pensez de ce que je couds, à me donner vos conseils et à partager vos petits trucs qui font la différence (vous savez, les trucs qu'on ne lit jamais et qu'on apprend un beau jour avec un "bon Dieu mais c'est bien sur !").

Et de mon côté, je m'engage à continuer à donner mon avis sincère sur les patrons que je couds et à vous faire part des difficultés que je peux rencontrer (j'avoue qu'il n'y a rien qui m'agace plus que me lancer dans un patron loué sur les blogs et de galérer comme une malade, me rendre compte qu'il y a des erreurs ou des trucs comme ça ... pas vous ?)

Mais revenons à nos moutons !

Je continue à vous présenter mes cadeaux de Noël ! Cousus pour belle-maman et pour ma belle-soeur.

bebopa1

 

LE PATRON :

Il s'agit du sac Be-Bop de Sacôtin dont j'ai déjà cousu une version pour Chéri ici (la version de taille moyenne et à finition "carrée").

Pour 5,50 euros, vous avez ici un patron PDF (marges incluses) de deux versions de petit sac (ronde et plutôt carrée) en trois tailles chacune. Soit 6 versions de patron. Vous avez également des instructions claires, détaillées et illustrées de nombreux schémas. Bref, je trouve que ça vaut le coup.

J'ai choisi de coudre la version arrondie dans la taille intermédiaire (small).

Elle présente un emplacement principal accessible depuis l'arrière et une poche sur le devant.

 

LES FOURNITURES :

Pour le premier sac, j'ai utilisé des chûtes de coton japonisant assez épais, de coton pour l'intérieur et de jean légèrement extensible (je l'ai thermocollé avec de la Vlieseline H200 je crois pour que le tissu ne soit plus extensible).

Pour le deuxième sac, j'ai utilisé de la toile à sac et du tissu d'ameublement écailles de sirène achetés à la Mercerie des créateurs.

La sangle en coton, les boucles et les zips ont également été achetés à la Mercerie des créateurs.

 

LA REALISATION :

Je n'ai pas grand chose à dire de plus que sur ma première version, les explications sont très bien faites et j'ai choisi des tissus qui se cousent facilement donc tout s'est passé comme sur des roulettes.

Dans la version "carrée", le volume est apporté par le carré formé en bas. Dans la version arrondie cousue ici, ce sont de petites pinces qui apportent le volume.

Un morceau de sangle est posé sur le devant : il permet de faire une jolie finition avec le bord du zip tout en apportant un côté sympa.

Je vous présenterai bientôt le sac Java que je viens de terminer et là encore, il y a un détail sympa et en le cousant on se rend comtpe que c'est aussi pour faire une finition bien propre. D'une contrainte, la créatrice de ces patrons a l'idée d'en faire une force et trouve une jolie astuce pour en faire le détail en plus. Je trouve ça super malin. Bref, je m'égare encore, désolée.

Comme je n'avais pas les destinataires sous la main et qu'en plus je ne savais pas si elles voudraient porter la sacoche à l'épaule ou en travers, j'ai choisi de suivre l'option permettant de créer une bandoulière ajustable.

Le détail du premier sac en jean et tissu japonais :

bebopa2

bebopa3

bebopa4


Et le deuxième sac en toile à sac et tissu écailles de sirène. Je trouve que le haut ne fait pas nickel, peut-être que j'aurais dû dégarnir les marges de couture.

bebopa5

bebopa6

bebopa7

Patron : sac Be-Bop de Sacôtin, taille small, version ronde

Il y aura encore au moins une version de ce patron et ce sera la mienne ! Et ça remplacera mon mini-sac du commerce que j'utilise beaucoup l'été et qui tombe en lambeaux. (tu l'avais repéré mon sac tout pourri lors du CSF Ysa ? j'avais honte, genre le coordonnier mal chaussé).