Aujourd'hui, ça ne va pas être glamour, je vous préviens tout de suite ! Parce qu'on va parler ragnagnas ... M'enfin, plutôt protections périodiques.

Perso, je suis cup depuis une bonne dizaine d'années : un petit accessoire qui m'a changé la vie. Sauf que j'ai appris assez récemment que la porter 24h comme je faisais n'était pas recommandé ...

Fifille a essayé la cup mais elle n'arrive pas à la placer correctement ... Sinon, c'est protections jetables. Je me suis bien posé la question des serviettes lavables mais je ne suis pas allée plus loin.

Par contre, quand Etoffe Malicieuse a sorti le patron de sa culotte de règles, avec Fifille, on a dit bingo !

Ca, ce sont les 3 miennes (oui, la jaune est plus grande, mais non en fait, c'est juste que le biais élastique est beaucoup plus souple que les autres et ne resserre pas assez la culotte : depuis, j'ai changé)  (oui, la noire a l'air plus petite mais c'est parce qu'elle avait été utilisée et lavée et bizarrement, ça rétracte ... le biais élastique je suppose) :

eternite_a6

 

LE PATRON :

Le patron Eternité, d'Etoffe Malicieuse est donc un patron de culotte menstruelle, proposé de la taille 32 à la taille 50.

Elle est conçue pour être cousue dans un tissu extensible. Eternité est proposée en deux variantes :

  • variante 1 avec un insert (une couche imperméable et une à trois couches de tissu absorbant) au niveau de l'entrejambe et qui remonte un peu dans le dos
  • variante 2 avec un insert sur la culotte complète.

eternite0

Le patron est au format PDF et les marges de couture sont comprises ou pas, en fonction du choix d'impression. De la même façon, le système de calques permet de n'imprimer que la ou les tailles que vous souhaitez.

 

LES FOURNITURES :

Pour le corps de la culotte, il faut un tissu extensible : j'ai utilisé des chûtes de jersey de coton.

Pour l'insert, il faut du tissu imperméable et du tissu absorbant. A ce sujet, Etoffe malicieuse a fait une vidéo très intéressante pour comparer la capacité d'absorption de différents tissus.

J'ai acheté du PUL de coton bio et de la micro-éponges de tencel monoface chez Tiloudou.

Il est préconisé d'utiliser du biais élastique pour le tour des cuisses et la ceinture. C'est ce que j'ai fait pour le tour de cuisse et certaines ceintures. Quand j'ai commencé à manquer, j'ai utilisé de l'élastique à lingerie normal pour la ceinture, voir un élastique à boxer pas très large. (fourniture Mercerie Extra et Mamzelle Fourmi pour l'élastique à boxer)

Edit du 22/05/2020 : juste pour vous donner les liens vers des vidéos très intéressantes d'Etoffe Malicieuse sur les biais élastiques : partie 1 (où elle parle notamment d'élasticité) et partie 2 (dans cette partie 2, il y a les techniques d'assemblage et notamment elle évoque rapidement celle qui n'est pas décrite dans le patron et que j'ai utilisée - voir plus bas)

 

LA REALISATION :

 La réalisation n'est pas compliquée. Les instructions sont bien expliquées et illustrées. Et il y a en fait peu de pièces.

Je suis partie sur la version 1 (insert uniquement à l'entrejambe) avec 2 couches de micro-éponge pour l'insert. J'ai suivi le tableau des mensurations pour les tailles.

A l'essayage sans élastique, j'ai trouvé que c'était grand mais c'est ensuite rattrappé à la pose de l'élastique. Pour ma première version (en taille 48 !!!), j'ai trouvé qu'il y avait trop de matière sur le devant, à la jonction des cuisses. J'ai donc échancré davantage sur les modèles suivants pour que ça tombe à la jonction. Je n'ai pas eu la même chose pour la version de Fifille (cousue en 38).

Au niveau des instructions, il y a une seule chose que j'ai changée, c'est la méthode d'assemblage du biais élastique. La méthode proposée me semble en effet très hasardeuse sur le rendu final quand on n'est pas hyper minutieux. En effet, les instructions prévoient que le bord de la culotte est positionnée au milieu du biais, on réalise un premier assemblage, on plie pour prendre le bord de la culotte en sandwich et assemblage final.

SAUF QUE le bord est quand même assez épais au niveau de l'entrejambe : 2 couches de jersey, 1 couche de pul et 2 couches de micro-éponge. Et quand on replie, cette épaisseur fait que l'on a du mal à bien prendre en sandwich. Et au final, on peut arriver à ce moche résultat :

eternite_a8

 Je préfère donc largement la méthode suivante (à réaliser après avoir rajouté une marge de couture au niveau du tour de cuisse) : on place le biais élastique envers contre envers de la culotte, au niveau du bord du tissu.

eternite_a9

On fait un premier assemblage le long du biais élastique, sur le côté qui n'est pas le long du bord de la culotte, en regardant du côté de l'élastique et en essayant d'être le plus proche possible du bord de l'élastique. Sur l'endroit, ça donne ça :

eternite_a10

On recoupe le long de la couture d'assemblage, en retirant le plus de matière possible au niveau de l'insert.

eternite_a11

On replie le biais pour prendre la culotte en sandwich et on réalise le deuxième assemblage. Et là, aucun risque de mal prendre l'insert dans la couture du biais élastique. Il faut juste faire attention de ne pas couper l'élastique en recoupant le tissu.

eternite_a7

 J'ai commencé par coudre une petite série de trois culottes pour Fifille et moi. Voici la première série de Fifille qui a aussi eu la joie d'avoir sa culotte Maya l'abeille :

eternite_a5

On a testé pendant deux mois (les avantages du confinement !). Et c'est carrément approuvé. En l'occurrence, je suis une mauvaise testeuse car je me suis rendu compte que mes règles étaient très peu abondantes et que je pourrais me limiter à une seule épaisseur de micro-éponges. Mais pour Fifille, les deux épaisseurs, c'est nickel. Elle n'a pas eu de débordement ni aucun autre accident.

Question pratique, après usage, c'est rinçage à l'eau froide puis passage en machine. Pour les non maniaques, il faut s'attendre à avoir des taches de sang récalcitrantes à l'entrejambe intérieure (oui mais des tâches propres !). Pour les maniaques, je suppose qu'il existe des détachants spécifiques ... (ou alors, utiliser du tissu noir ;-) )

Les deux autres culottes cousues pour Fifille :

eternite_a4 

Et un petit zoom sur la bleue :

L'extérieur :

eternite_a1

L'intérieur :

eternite_a2

La jonction d'élastique, juste une superposition, deux rangs au point de bourdon (qui aurait pu être un peu plus serré) et on recoupe les extrémités

eternite_a3

 

Maintenant, il faut que je couse une pochette imperméable pour placer la culotte sale si Fifille a besoin d'en changer au lycée (si le lycée reprend ...)

Bon premier dimanche déconfiné, profitez du beau temps !