Je participe au Rendez-vous avec Victor organisé par Elizabeth du blog Le chat et la marmotte avec cette robe-chemise cousue pour Fifille.

 carrie1

 

LE PATRON :

 Il s'agit d'un patron de robe-chemise oversize proposée dans le magazine La Maison Victor de mai-juin 2017. Col, pied de col, empiècement dos, patte de boutonnage cachée, poche poitrine, rien ne manque. Elle est à manches courtes (manches retroussées). Elle propose également des poches prises dans les coutures de côté (je ne les ai pas mises).

carrie0

Le patron est proposé de la taille 30 à la taille 48 (mais on doit pouvoir la coudre en 48 et elle sera toujours oversize pour un 52 je pense).

Et comme d'habitude, les marges de couture ne sont malheureusement pas comprises.

 

LES FOURNITURES :

J'ai utilisé une viscose assez épaisse, tissée en sergé (tissage en diagonale). J'imagine que c'est ça la gabardine de viscose (??). Je l'ai achetée chez Toto à Nantes.

Les boutons mignons mais invisibles sous la patte de boutonnage viennent de chez Mondial Tissus.

Pour l'entoilage, j'ai utilisé de la Vlieseline G710.

carrie2

 

LA REALISATION :

Pour la taille, je suis partie de la taille 34 qui correspond au tour de poitrine de la demoiselle dans le tableau des mensuration du magazine (pour le tour de taille et les hanches, elle correspond à du 36).

J'ai profité du fait que Fifille me harcelait pour coudre ce patron pour lui sous-traiter le décalquage du patron (oui, sur La Maison Victor, c'est vraiment vache !) et le report des marges de couture (niark ! niark ! niark !).

On commence par la bande de boutonnage et là, les problèmes ont commencé car que je n'ai pas trouvé la largeur de la bande de thermocollant à poser. Je l'ai fait au feeling ...

Au début, je n'ai rien compris au montage de la bande de boutonnage jusqu'à ce que je me rende compte que c'était une patte de boutonnage cachée (non, je n'avais pas fait attention sur les photos !).

Je n'ai pas compris du tout la méthode pour l'assemblage de l'empiècement dos. Je n'ai pas insisté, j'ai utilisé la méthode de la chemise Granville de Sewaholic (méthode du burrito je crois).

La finition prévue pour le haut de la poche comme pour l'ourlet : c'est le tissu brut effrangé, avec néanmoins une bande cousue à l'arrière pour limiter le truc je pense. Ca ne me plaisait pas alors j'ai recoupé une nouvelle poche poitrine pour faire plus traditionnel. Et pour l'ourlet, je l'ai fini avec un biais (coupé dans le tissu de la robe) posé sur l'envers pour ne pas trop raccourcir la robe (non, bien sur, je n'avais pas vu la finition proposée avant d'en être arrivée là dans les instructions. Je lis rarement l'ensemble des instructions avant de commencer à coudre et là, j'aurais dû. Vous lisez tout avant de commencer, vous ?).

Avec le recul, je me dis qu'avec mon tissu, je n'aurais pas dû coudre la poche poitrine. A plat, c'est bon, mais portée, la poche est lourde et pendouille.

carrie4

 

Au bas des manches, il est proposé de faire un ourlet classique puis de replier plusieurs fois vers l'extérieur et coudre les coutures côté avec quelques points à la main. Mon tissu marquant à peine au fer, j'ai cousu tout le tour au point invisible. Bon, le point a pété au premier lavage donc je vais racourcir la manche et juste faire un ourlet classique.

 

Pour le résultat, comme vous le voyez, c'est très loose ! Même moi je rentre dedans sans être serrée, c'est pour dire ... Mais Fifille est contente : c'est exactement ce qu'elle voulait ... porté avec une ceinture !

carrie3

 

carrie5

carrie6

Patron : Robe Carrie, La Maison Victor mai-juin 2017
Tissu : Sergé viscose, Toto à Nantes

 Et maintenant, direction chez Elizabeth pour voir ce qu'ont cousu les autres défieuses !