Aujourd'hui, je vous présente ma dernière réalisation de 2018, une réalisation qui m'en a bien fait baver, vous verrez pourquoi. Mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour sa Fifille ... surtout quand elle fait ses yeux de Chat Potté.

Elle avait adoré sa jupe Rosari en jeans (voir ici) et elle rêvait de "la même en daim". En daim ... c'est c'la, oui ... Je vous rassure tout de suite, je n'ai pas eu besoin de décrocher mon fusil du dessus de la cheminée pour aller tuer Bambi dans la forêt ...

 rosari_b9

 

LE PATRON :

 La jupe Rosari, de Pauline Alice, est une jupe forme trapèze, version mini ou midi, boutonnée devant. 4 variantes de poches sont proposées.

rosari0

Le patron est proposé de la taille 34 à la taille 48.

Il est disponible au format pochette ou PDF et les marges de couture de 1,5 cm sont incluses (YES !).

 

LES FOURNITURES :

Le tissu principal est une suédine extensible achetée au rayon habillement chez Mondial Tissu. L'envers est identique à l'endroit (d'ailleurs je n'ai pas su distinguer l'un de l'autre). Je sentais bien que le tissu allait accrocher aux collants, j'ai donc décidé de doubler la jupe avec un tissu bien glissant.

Pour cela, j'ai utilisé une chute d'un tissu de composition inconnue, surement du polyester dans lequel j'avais cousu une blouse dans ma première année de couture. Le tissu pique un peu les yeux donc je ne la porte plus. Mais en doublure, elle pouvait bien faire l'affaire.

rosari_b1

Les boutons sont encore une fois des boutons à jeans à poser au marteau (Mondial Tissus).

J'ai utilisé un entoilage non extensible pour la ceinture puisque la jupe est conçue pour être cousue dans un tissu non extensible.

 

LA REALISATION :

La taille tout d'abord : je suis partie sur la même taille que la première version qui va très bien : un 38 en suivant les mensurations de Fifille. Et j'ai tout de même rallongé la jupe de 2 cm (la stature prévue est de 1,65 m et Fifille mesure 1,68 m). Pour ne pas élargir la forme trapèze, j'ai créé une ligne de coupe à mi-hauteur de la jupe pour rajouter ces 2 cm.

rosari_b8

Pour la doublure, il n'est pas possible de créer une doublure classique à cause de la patte de boutonnage (ou en tout cas, je ne sais pas faire). J'ai donc choisi de doubler chaque pièce devant et dos avec une pièce de doublure et d'assembler ensuite ces pièces comme si l'ensemble tissu/doublure ne faisait qu'une pièce. J'ai eu peur que le tissu et la doublure ne soient pas exactement pareils et que ça se voit en pochant un peu. J'ai essayé d'éviter cet écueil en assemblant la doublure au fur et à mesure de la réalisation et pas en liant les pièces tout entières dès le début. Bon, ce n'est pas tout à fait réussi ...

rosari_b2

Je vous disais au début que la réalisation de cette jupe m'en avait fait baver et ce n'est pas la faute du patron (la première version en jean avait été un bonheur à coudre, sans difficulté). Non, c'est le tissu qui a été une horreur à coudre ! J'ai essayé tous mes types d'aiguilles et c'est finalement l'aiguille pour cuir, taille 90 et neuve qui a le mieux fonctionné en sautant le moins de points. J'ai également dû allonger mon point et utiliser le pied à double entraînement et même comme ça, ça faisait par moments des mini-points et il fallait que je tire un peu à l'arrière de l'aiguille pour aider le tissu à passer.

 rosari_b6

Du coup, j'ai gentiment expliqué à Fifille qu'il faudrait qu'elle se passe de poches plaquées au dos, je commençais vraiment à péter un câble !

Et puis une puissance supérieure a dû avoir pitié de moi car les boutonnières sont passées sans encombre (va comprendre, Charles !). Le pouvoir de l'entoilage ???

 rosari_b4

Bref, Fifille est satisfaite du résultat et c'est tant mieux. Mais moi, j'f'rais pas ça tous les jours !

 rosari_b3

rosari_b7

rosari_b5

Patron : jupe Rosari de Pauline Alice, taille 38
Tissu : suédine extensible, Mondial Tissus