Je profite d'avoir des envies d'accessoires et de recyclage pour participer, une fois n'est pas coutume, au défi recyclage organisé par Johanne du blog Couds toujours tu m'intéresses.

Deuxième participation, modeste mais bon, j'ai quand même deux petites choses à vous montrer. Pour ces deux accessoires, j'ai eu des envies d'utiliser des vieux jeans de mes hommes. J'y ai associé des chutes de coton, j'espère que ça compte quand même ;-)

1. Le sac Be-bop

Mon mini-sac du commerce, celui que j'utilise en vacances quand je ne veux emporter que l'essentiel et garder les mains libres est en train de mourir de sa belle mort ... Il était temps de le remplacer. Et quoi de mieux que le sac Be-bop de Sacôtin ?

Il s'agit d'un patron de petit sac ou pochette, proposé en trois tailles et pour chacune en version arrondie en bas ou plutôt carrée. J'ai déjà cousu la version carrée ici et la version ronde deux fois ici

Patron PDF, marges de couture incluses, explications très claires et bien illustrées ... riens d'autre à déclarer.

Comme tissu principal, j'ai utilisé l'arrière d'une jambe d'un vieux jeans de Chéri. Et pour la doublure, une chute de coton à petit motif cigogne. Deux zips, de la sangle et roule ma poule !

Le devant :

bebopb1

bebopb2

Le dos :

bebopb3

Mes petites cigognes :

bebopb4

 

2. Le compagnon Complice

Sacôtin a sorti très récemment le patron Complice, patron de compagnon très bien fichu avec moultes emplacements pour des cartes (bancaire, de fidélité ...), carte d'identité, chéquier, avec également une partie porte-monnaie et des poches à soufflet.

A voir défiler les réaisations, toutes plus belles les unes que les autres, j'ai eu trop envie d'essayer aussi ce patron (oui, je moutonne !).

Alors là, on monte d'un niveau par rapport au sac Be-bop ! Le nombre de pièces est bien plus conséquent, il y a beaucoup d'entoilage à réaliser (les pièces d'entoilage ont aussi leurs propres pièces de patron, plus petites que les pièces auxquelles elles correspondent afin de ne pas augmenter l'épaisseur à l'assemblage).

Pour le tissu, j'ai utilisé l'arrière de la jambe d'un vieux jean de Grand Ado et, pour l'intérieur du compagnon, une cotonnade. Deux pressions et un zip, voilà toutes les fournitures nécessaires.

Le projet est beaucoup plus long que le sac Be-bop, surtout quand c'est la première fois qu'on le réalise. Il est affiché de niveau intermédiaire avancé. Mais en suivant à la lettre les explications du patron, toujours aussi claires et précises et bien illustrées, ça se passe sans difficulté Il faut seulement être minutieux et vraiment bien lire les explications. La seule petite chose dont je ne suis pas satisfaite à 100%, c'est la deuxième surpiqure le long du zip du porte-monnaie. Cet endroit n'est pas très accessible et ce n'est pas évident d'être bien régulier à cet endroit.

Alors je dis que je n'ai pas rencontré de difficulté mais c'est aussi parce que je n'ai pas utilisé de matériau compliqué à mettre en oeuvre. Je n'ai pas tenté le simili avec lequel j'ai souvent des déconvenues lorsque je dois surpiquer sur l'endroit. Mais avec du "vrai" tissu tissé, une machine qui sait passer les épaisseurs (et ma petite machine n'est pas une bête de compétition), ça passe nickel !

 Le devant (j'ai ajouté une dentelle pour mettre un peu de peps) :

complicea1

Le dos :

complicea2

On ouvre la première pression, premier porte-cartes

complicea3

On ouvre un peu et on a les poches soufflet (avec un deuxième porte-cartes) et le porte-monnaie au milieu :

complicea4

On ouvre la deuxième pression et on a accès au porte-chéquier et à l'emplacement pour carte d'identité et permis de conduire :

complicea5

complicea6

OUvert, de dos :

complicea7

Et une petite dernière :

complicea8

 J'ai beaucoup aimé coudre ces morceaux de jambes de vieux jeans, des idées pour utiliser le restant ?

 

 Les autres recyclages se retrouvent chez Johanne !